UNIVERSITE RURALE MONTAGNARDE DU SUD DAUPHINE LA MURE

LE FONDS ACEF DES ALPES POUR LA SOLIDARITE SOUTIENT UN CHANTIER PARTICIPATIF PEDAGOGIQUE

A La Mure, un chantier participatif pédagogique soutenu par l’ACEF des Alpes.

L’inauguration des travaux de restauration de la chapelle du château réalisés au mois d’août 2018 par un chantier international (Union Rampart) a eu lieu le 16 sep-tembre 2018, en pré-sence de deux élues de la Mure : Marie­Claire Déchaux, adjointe à la culture et au patri-moine et Marie Christine Idelon­Riton.
Dans le cadre du FONDS ACEF DES ALPES POUR LA SOLIDARITE cette inauguration a été aussi l’occasion d’une remise officielle d’un chèque de 3000€ par Bernard Du-rand administrateur de l’Association pour le crédit et l’épargne des fonctionnaires et agents des services publics (ACEF DES ALPES).
L’ACEF DES ALPES en partenariat avec la BANQUE POPULAIRE a créé ce fonds à destination des organismes ou associations à but non lucratif pour soutenir des projets innovants dans des domaines culturels sociaux ou des actions sportives ou encore intergénérationnels.
C’est ainsi que l’université rurale montagnarde du sud Dauphiné (URM) a été sélectionnée par la commission d’attribution de ce fonds, pour ce projet de chantier participatif et pé-dagogique pour redonner vie à la façade de la chapelle.
L’entrée de la chapelle de Beaumont a repris un tout autre aspect avec la réouverture des fenêtres trigéminées et la pose d’une porte d’entrée. L’encadrement du chantier de cet été était assuré par des artisans lo-caux.
La porte d’entrée massive en chêne, conçue à partir de modèles de portes du plateau matheysin, a été réalisée sur place et assemblée avec des clous forgés à l’ancienne.
Un forgeron est venu initier les jeunes du chantier à son travail. L’Université ru-rale montagnarde est une association créée en 2002 par des artisans passionnés de techniques anciennes du bâtiment.
En plein centre historique de la ville le châ-teau de Beaumont datant du XVe siècle était à l’abandon quand, au début du XIXe siècle, les Sœurs de la Nativité en firent une école de jeunes filles avec pension-nat.
Plusieurs transformations, après la nationalisation de 1905, ont tou-jours conservé à ce bâtiment la vocation pédagogique qu’il a gardée jusqu’en 1988.
L’ambition de l’URM est de redonner au bâtiment de ce château cette fonc-tion en créant un centre de transmission des savoir-faire, et c’est tout naturellement que l’ACEF DES ALPES par l’intermédiaire de son FONDS ACEF DES ALPES POUR LA SOLIDARITE a soutenu cette magnifique réalisation.